sábado, setembro 22

Yves Klein, Nice / França - arte conceptual contemporânea

Peinture feu sans titre (PF --), 1962
*
Le Silence est d'or (Monogold - MG 10), 1960

Sculptures bleues sans titre (S--), 1950

Relief éponge bleu sans titre (RE --), 1958

Sculpture bleue sans titre (S--), ca. 1960

Monochrome bleu sans titre (IKB 79), 1959

Ci-gît l'Espace (Relief Planétaire - RP 3), 1960

Anthropométrie sans titre (ANT 8), ca. 1960

Peinture-feu sans titre (F74), 1961

Vénus bleue (S41), 1962
(em exposição no Museu Berardo Lisboa)

Anthropométrie sans titre (ANT 154), 1960

Victoire de Samothrace (S9), 1962

Relief éponge bleu sans titre (RE 39), 1960
*
L'Esclave mourant (Sculpture - S 6), 1962

Anthropométrie sans titre (ANT 148), 1960

Monochrome bleu sans titre (IKB 82)

Anthropométrie sans titre (ANT 96), 1961

Empreinte par l'eau et le feu, 1961, carton brûlé sur panneau

L'Arbre, sculpture éponge bleue, 1962

Globe terrestre bleu (Relief Planétaire - RF 7), 1957

Cosmogonie sans titre (COS --), ca. 1960

In Memoriam, Relief éponge (RE --), ca. 1960

Sculpture éponge sans titre, (SE 89), 1959

Vent Paris-Nice (Cosmogonie - COS 10), 1960
*
*
Yves Klein nasceu em França em 1928, tendo falecido em 1962.
Pintor, escultor e escritor francês, Yves Klein foi desde cedo influenciado pela Arte Abstracta de sua mãe Marie Raymond. Não teve educação artística formal mas começou a fazer as suas primeiras tentativas na pintura em 1946, ano em que conheceu Arman, a quem se associou mais tarde no movimento Nouveau Réalisme. Entre 1949 e 1950, trabalhou na loja de molduras de Robert Savage onde aprendeu as técnicas da pintura e da aplicação de folha de ouro. Em 1950 expôs em Londres os seus primeiros trabalhos e em 1953 exibiu uma série de pinturas monocromáticas em Tóquio. Em 1956 Klein alcançou grande notoriedade junto do público e da crítica, sobretudo através da exposição Yves: Propositions monochromes na Galeria Colette Allendy, em Paris. Em 1958 executa os primeiros Anthropométries: impressões de corpos femininos cobertos em Azul de Yves Klein e apresenta os primeiros quadros vazios. Em 1960 foi membro co-fundador dos Nouveaux Réalistes e cria Cosmogonies, imagens criadas pela força dos elementos naturais (chuva, vento, folhas). Em 1961 realiza o primeiro relevo planetário e as primeiras imagens de fogo. Em 1983 tem uma retrospectiva importante no Centro George Pompidou e em 1994 no Museu Ludwig em Colónia.
**
The Berardo Collection, Museu Berardo Lisboa
*
Crítica:
*
Le nom de Yves Klein évoque encore invariablement le célèbre bleu IKB (International Klein Blue) et ses monochromes, alors que son œuvre reste à découvrir. Performances préfigurant l'art conceptuel, projets architecturaux, œuvres sonores, chorégraphies de ballets, décors de cinéma, importants écrits… Yves Klein réfléchit et opère tous azimuts, exprimant ainsi sa bouillonnante réflexion sur le rôle de l'artiste, dont l'existence ne se réduit pas à l'acte de "produire" mais investit tous les champs d'expression. « Les tableaux ne sont que les cendres de mon art » n'a cessé d'affirmer Yves Klein, artiste majeur de la seconde moitié du 20e siècle, dont la fulgurante carrière – il meurt brutalement en 1962 à 34 ans – dépasse largement le champ de la peinture. Réunissant cent vingt peintures et sculptures, cent soixante dessins et documents de l'artiste, un grand nombre de films et photographies d'époque, cette exposition propose une relecture du travail d'Yves Klein. Aussi fidèle que possible aux déclarations de l'artiste contenues dans les écrits publiés récemment, le parcours met en évidence l'importance qu'Yves Klein accordait aux dimensions multiples de son activité artistique. Le sous-titre de l'exposition "Corps, couleur, immatériel" met l'accent sur les aspects du travail d'Yves Klein qui le révèlent proche du regard des artistes d'aujourd'hui, préfigurant l'art conceptuel et la performance. L'implication physique du corps est centrale dans l'œuvre. La couleur selon Yves Klein est un lien entre corps et immatériel ; véritable force spirituelle, elle transforme l'atmosphère, la vie elle-même en œuvre d'art. Elle se décline en trois tonalités emblématiques qui rythment le parcours de l'exposition, guidé par la parole d'Yves Klein : le bleu, l'or et le rose. En contrepoint, expositions du vide, performances où l'œuvre disparaît, sculptures éphémères, œuvres sonores et projets d'architecture sont autant de déclinaisons de l'immatériel qui constitue pour Yves Klein l'expérience essentielle de l'art.
*
*
(Sobre a exposição "Corps, Couleur, Immatériel" que decorreu de Outubro de 2006 a Fevereiro de 2007)

3 comentários:

misa disse...

Exquisite. i do not understand what language you wrote in but the images are so vibrant, rich and sensuous.

Livraria 30PorCento disse...

Acho que este link vai agradar você:
http://www.ubu.com/film/klein.html

Tiago Pavan
30porcento.com.br

silvestre zamith disse...

Um relíquia ,
………boa Tiago!|